Marc LANDREAU 
Les collectionneurs de papiers de beurre doivent être rares car même sur Internet il n'y a pas beaucoup de candidats. Grâce à des articles de journaux j'en ai trouvé deux que j'ai contactés par courriers. Le premier ne m'a jamais répondu donc je ne le citerai pas ici. Le second, Marc LANDREAU, répond très rapidement à mon courrier du 22 juin 2011 et joint dans sa première lettre quelques papiers et opercules.
Une première prise de contact téléphonique nous permet de réaliser notre premier échange. Marc, retraité passionné, a des vieux papiers en double et moi beaucoup d'étrangers. Le terrain d'entente est vite trouvé.
Grâce à lui j'ai pu obtenir des papiers anciens devenus rares, dont un de 1926 enregistré sous le n°258.
A ce jour nous avons réalisé deux échanges, Marc est actuellement en rupture de stock, moi pas.

Commentaires

Ajouter un commentaire
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cette entrée.