1914 - 1918, des lendemains difficiles 
Dans le cadre du livre que j'ai entrepris d'écrire sur l'histoire du beurre, je consacre une part importante à la guerre car de nombreux documents que j'ai pu trouver, éclairent de manière indéniable ce que furent les souffrances, les privations et les restrictions imposées aux français.
Le premier document présenté sur ce blog traitait de la seconde guerre mondiale. La carte reçue ce matin, dont le visuel n'a aucun rapport avec le beurre, et présentée ci-dessous, nous amène aux lendemains de la première guerre mondiale. la France, victorieuse, sort exsangue de ce conflit meurtrier. Si les politiques déclarent la guerre, ce sont les militaires qui la conduisent mais en finalité ce sont bien les populations qui en souffrent le plus.


Vendredi 15 août 1919
Madame Garand écrit à la jeune Marie

............Paimboeuf est retombé dans la monotonie d'avant guerre ce que je ne regrette pas ! Mais la vie est aussi chère que partout. Dès qu'il est question de taxe, les marchandises, beurre, ou autres disparaissent comme par enchantement? C'est ainsi que cette semaine tout le monde a dû se passer de beurre. Nous manquons absolument de sucre depuis 15 jours. Que va faire cette chaleur tropicale !! Ah, la guerre n'était pas le seul fléau à redouter !!.....





Commentaires

LECRIVAIN 
Un très gros livre vient d'être publié sur le rationnement pendant la guerre 39/45 ; il est écrit par un rennais dont je connais les coordonnées si cela vous intéresse.

Ajouter un commentaire
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cette entrée.