PARIS - la halle au beurre 
Halles de Paris : nom donné aux halles centrales en plein cœur de la capitale, dans le 1er arrondissement. Marché de vente en gros de produits alimentaires frais et produits manufacturés. Diverses corporations (blés, cuivres, draps, gibiers, vins...) y cohabitent dans un lieu devenu trop exigu avec le temps.
Dans son dictionnaire Denis DIDEROT (1713-1784) dit que la halle au beurre s'y tient tous les jeudis après dîner.
Divers documents suivent qui donnent un petit aperçu de l'activité liée au beurre. Tous les grands beurres produits en France (Isigny, Gournay, beurres salés bretons) sont commercialisés et proposés aux parisiens qui en font grande consommation.

Document 1 :



Gravure de la halle au beurre tirée d'un dictionnaire de 1837.
La halle au beurre est située dans le quartier des Halles, entre la rue du Marché aux Poirées et la rue de la Tonnellerie; c'est un vaste bâtiment de forme triangulaire et nu à l'extérieur; il a quatre entrées fermées de grilles.
Le beurre amené dans ce marché se vend aux enchères, par l'intermédiaire de facteurs pour lesquels on a placé au milieu de l'édifice une sorte de comptoir circulaire.
Le droit de vente est payé par l'acquéreur entre les mains des facteurs, il est de 2 et demi pour 100 sur la valeur de la chose achetée. La moitié de ce droit est attribuée aux facteurs, comme rétribution pour la vente et pour la perception.
La vente du beurre amené à la halle en 1836 a produit à la ville de Paris 191 029 francs 28 centimes.

Document 2 :



Courrier daté du 23 novembre 1890. Lettre commerciale d'un commissionnaire des halles adressée au directeur de la laiterie de Château du Bourg (Loire-Rhône-Alpes) pour l'informer de la vente de sa production.

Document 3 :



Carte postale postée le 15 décembre 1906. Très originale, elle montre la garderie du beurre aux portes des halles.

Document 4 :

Reproduction d'une carte postale ancienne. Vente du beurre à la criée, c'est à dire aux enchères aux plus offrants.



Document n° 5
Ajout du 10 mai 2017

Très intéressante carte postale non circulée, mais probablement un cliché des années 1910, qui représente le pavillon du beurre en gros.
L’aparté en bas à gauche précise que les beurres proviennent de Gournay (Seine-Maritime) et des Charentes, prisés et réputés à cette époque.
Le beurre arrive en motte de 10 kilos enveloppé dans un linge blanc, puis du papier, de la paille et le tout dans un panier. De 3 à 5000 mottes arrivent tous les jours et sont dépouillés de leurs enveloppes avant d'être pesé.

Cet article est aussi inséré dans un plus ancien dénommé : PARIS - la halle au beurre.



[ lire entrée ] ( 284 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3.1 / 293 )
Saga Africa, ambiance de la brousse  
34 pays composent aujourd'hui mon territoire beurré avec l'arrivée d'un pays très improbable venu d'Afrique : le Sénégal.



Ce papier est en ligne sous le numéro 2247.



[ lire entrée ] ( 254 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3 / 326 )
2204 
Début d'année sur les chapeaux de roue avec le passage en l'an 2204 ;-)
2204 papiers vive 2014 !

[ lire entrée ] ( 305 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3 / 281 )
FLORA 
Opercule n° 66
FLORA
AUSTRALIE



Don Moniek BUCQUOYE (Belgique)

[ lire entrée ] ( 303 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3 / 397 )
Vache sportive 
Le début d'année est souvent synonyme de bonnes résolutions et le sport fait partie des enjeux pour retrouver la forme après les repas festifs.
Les caches ont semble-t-il les mêmes préoccupations !



[ lire entrée ] ( 255 lectures )   |  permalien  |    |   ( 3 / 346 )

<<Premier <Précédent | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | Suivant> Dernier>>