CARENTAN - beurrerie LEPELLETIER 
Région : Normandie
Département : Manche

Cette ancienne beurrerie familiale a été créée à Sainte-Mère-l'Eglise en 1830 par Joachim LEPELLETIER (1810-1898). L’expansion rapide de la société oblige son fondateur à s'installer à Carentan en 1865.



Postée le 17 juillet 1911 à destination de Mortagne-Sur-Huine (Orne)

Grâce à la proximité de la mer et au port de Carentan la beurrerie exporte rapidement vers l'étranger, en Angleterre mais aussi au Brésil et en Australie en utilisant une petite flottille de bateaux qui transportent le beurre au Havre.
A la mort de Joachim en 1898, l'entreprise, qui est à la pointe des beurreries françaises, est reprise par sa fille et son époux Ernest Jules LECUYER.
En 1900 cette entreprise florissante emploie environ 300 personnes.
En 1923 une société américaine rachète la beurrerie qui deviendra plus tard Gloria.
L’usine de Carentan ferme à la fin de l'année 1994.




[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre604 lectures )   |  permalien  |  $star_image$star_image$star_image$star_image$star_image ( 3 / 642 )
Vignette auto-collante n° 8 
N° 8
FRANCE
Echiré



[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre644 lectures )   |  permalien  |  $star_image$star_image$star_image$star_image$star_image ( 3 / 609 )
CRECY-EN-PONTHIEU - marché au beurre 
Région : Picardie
Département : Somme

Marché au beurre de Crécy-En-Ponthieu

Petite ville d'environ 1 500 habitants située à mi-chemin entre Abbeville (au Sud) et Hesdin (au Nord).
C'est là à l'Ouest entre ce bourg et le village d'Estrées-lès-Crécy qu'eut lieu la Bataille de Crécy le 26 août 1346, durant la chevauchée d'Édouard III lors de la Guerre de Cent Ans.
L'origine et la fonction de l'édifice au centre de la carte postale, où sont réunis les marchandes de beurre et les clients, restent controversées et plusieurs théories s'affrontent.



Carte qui n'a pas circulé mais datée du début XXème siècle.

[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre477 lectures )   |  permalien  |  $star_image$star_image$star_image$star_image$star_image ( 3 / 504 )
PONT-L'EVEQUE - la halle au beurre de 
Région : Normandies
Département : Calvados

Voici un lieu très caractéristique des grandes régions beurrières. La halle au beurre est comme son nom l'indique, un espace ou les fermières et les paysans viennent vendre leur production.
Sur cette carte non datée mais qui est du début du XXème siècle, on aperçoit les charrettes qui transportent les marchandises et ces femmes chapeautées qui attendent certainement de venir faire leur emplettes.
Dans les archives anciennes des documents évoquent des échanges de beurre et de fromage à Pont-l’Évêque dès le XIIème siècle.




Le texte au verso de la carte et qui n'a aucun rapport avec le beurre vaut pourtant qu'on s'y arrête quelques instants car il est étonnant.
Un correspondant anonyme écrit à monsieur BELLOIR à Honfleur et lui pause la question suivante :
"Êtes-vous partisan de la peine de mort ?"
Monsieur BELLOIR a répondu :
"Maintien de la peine de mort et application tout-à-fait exceptionnelle du droit de grâce."

[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre582 lectures )   |  permalien  |  $star_image$star_image$star_image$star_image$star_image ( 2.9 / 603 )
Les grands beurres de légende - ISIGNY-SUR-MER 
Région : Normandie
Département : Calvados

Le beurre d'Isigny, dont la renommée date du XVIème siècle, bénéficie d'un climat doux et humide, de la proximité de la mer et des bienfaits des marais du Bessin et les vaches s'y nourrissent d'une herbe grasse et riche.
Isigny-Sur-Mer est une ville portuaire et le centre d'un grand commerce de beurre pour l'usage interne mais aussi pour l'exportation vers l'Angleterre.
La plupart des beurres salés du Cotentin se vendaient sur le marché d'Isigny-Sur-Mer. A Paris c'est un beurre très prisé, surtout le beurre fin de première qualité. Au XIXème siècle la population parisienne en consommait 800 000 kilos par an.
En 1868 1,3 millions de kilos quittent le port d'Isigny-Sur-Mer.
L'inauguration de la ligne de chemin de fer Paris-Cherbourg le 3 août 1858 accélère et facilite le transport du beurre vers la capitale.
La fin du siècle est particulièrement difficile avec la concurrence féroce des beurres danois puis des beurres nouveaux de Charentes-Poitou. Le beurre d'Isigny voit sa réputation baisser et ses cours chuter, à tel point que sa cotation est cessée aux Halles de Paris en 1902.


Flamme postale de 1938 qui vante en autre le beurre d'Isigny.


Ce beurre jaune bouton d'or au goût de noisette retrouve son lustre et sa réputaion bien des décennies après avec l'obtention d'une appellation AOC en 1986.



Une autre très belle publicité qui vante cet excellent nectar gras





[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre675 lectures )   |  permalien  |  $star_image$star_image$star_image$star_image$star_image ( 3 / 723 )

<<Premier <Précédent | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | Suivant> Dernier>>